Le vivant, la vraie singularité ?

Laurent Cournarie (février 2018)

https://nxu-thinktank.com/wp-content/uploads/2018/02/Inutile-de-spéculer-le-vivant-voilà-la-vraie-singularité.pdf

Plusieurs publications récentes laissent penser que la réflexion sur la vie redevient d’actualité, par exemple La vie, mode d’emploi critique de Didier Tassin (Seuil, 2018). De plus en plus, des voix s’élèvent pour rendre aux vies invisibles leur visibilité ou tentent de faire entendre le témoignage de ces voix inaudibles : les exclus, les minorés, les migrants minorités … De plus en plus se pose la question pressante de la qualité des vies. Toutes les vies sont égales, en droit : en fait, les vies sont de qualité inégales. La question de la « vie bonne » a trouvé aussi un sursaut de pertinence théorique depuis que la philosophie américaine J. Butler, reprenant une assertion du philosophe allemand Adorno demande : « comment peut-on mener une vie bonne dans une vie mauvaise ? ».

Peut-être le temps est-il mûr pour que les sciences sociales et les sciences biologiques nouent un dialogue autour de la vie, pour réunir le vivant et le vécu, le biologique et le biographique (Tassin). En tous cas, elles pourraient ou peut-être devraient en trouver l’occasion pour résister ensemble au déploiement de l’idéologie du transhumanisme (augmentation de la vie humaine) et du projet posthumaniste (amélioration de la vie humaine vers une espèce plus performante). …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s