L’islamo-gauchisme, le savoir et l’université

L’islamo-gauchisme n’est pas une théorie. C’est même un non-fait, dit-on. Le terme est flou, qui cumule le défaut de toute notion historico-critique en “-isme” — que notre époque affectionne tant et pas toujours pour le meilleur — et de l’association de deux termes qui désignent des réalités hétérogènes. L’islamisme et le gauchisme sont des notions qui appelle(raie)nt elles-mêmes un travail de clarification et de définition. Enfin c’est une notion politique ou militante, diffusée par une certaine presse. Donc si l’université est le lieu du savoir, si le savoir progresse par la recherche, si la recherche est plurielle et toujours théorique, alors il est certain que l’islamo-gauchisme n’est pas enseigné à l’université : fin de partie.
Pour autant, on aurait tort de croire que l’islamo-gauchisme n’existe pas, dans la société et à l’université. Le terme a une histoire, déjà bien renseignée, et des définitions possibles (Taguieff). Il est peut-être mal choisi par ceux-là même qui l’utilisent, en fait, pour dénoncer, tous azimuts la déconstruction décoloniale des Lumières, la cancel culture entrées effectivement dans l’université française. Une nouvelle censure indigiéniste et le procès d’intention genré, décolonial et racisé y vont aussi bon train : l’annulation des conférences, les pressions sur les enseignants ne sont pas un fantasme. Par ailleurs, au plan institutionnel, la part et l’influence des différentes sortes de studies dans le champ des sciences humaines par le biais du financement de recherches et finalement des postes d’enseignement sont grandissantes.
Les sciences sociales peuvent s’appliquer à rappeler leur criticisme constitutif, héritier des Lumières, à distinguer, contre la confusion doxique et médiatique, les post colonial, les subaltern studies, l’intersectionnalité, etc. Ces courants d’études pour lesquelles les Lumières auront été si blanches, hétéro-normées, andro-centrées et racistes servent de matrice idéologique à la critique du capitalisme et au projet révolutionnaire que portait le gauchisme depuis toujours. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s