Caricature et iconoclasme

Caricature et iconoclasme
Laurent Cournarie— 27 octobre

On l’a bien compris : il ne faut sous aucun prétexte et quelque soit le contexte caricaturer le prophète. Les commentaires varient mais toujours sur le même air du “oui mais”. 
Hier : “nous condamnons l’attentat mais …  ceux qui ont publié les caricatures l’ont bien cherché”. Autrement dit, le blasphème vaut bien un meurtre.
Aujourd’hui : “nous défendons la liberté d’expression, mais … republier et montrer les caricatures c’est contrevenir au “devoir” de fraternité ”. Autrement dit , le musulman modéré est un meilleur républicain que le caricaturiste ou le professeur qui utilise les caricatures du prophète dans le cadre de son enseignement.
Demain : « nous aimons la laïcité, mais … l’intégration des musulmans nécessite la redéfinition du pacte social”. Autrement dit, le respect dû à la religion musulmane passe par l’adaptation de la république à l’islam.
Mais pourquoi pareille fureur répétitive de ces foules incandescentes autour des caricatures ? S’il était interdit de caricaturer le prophète serait-il acceptable de le représenter ? Et ce qui ressemble à un tabou est-il islamiste ou islamique ?

L’histoire nous apprend que, sur le temps long, l’interdit de la représentation du prophète n’aura été dans le monde musulman, ni universel ni constant : il ne concerne avec une telle rigueur que l’islam sunnite et surtout dans sa période récente, coloniale et postcoloniale.
Quant aux textes qui fondent la religion musulmane, à ne s’en tenir qu’au Coran, seul texte dépositaire de la révélation, l’interdit de l’image ne concerne que Dieu. S’il n’y a Dieu que Dieu, il est interdit lui associer une image : l’unicité de Dieu est niée et l’adoration qu’il mérite exclusivement est détournée vers l’image. Or le prophète, est un homme, fut-il le plus sain et le plus parfait entre tous, et non pas Dieu. Donc la représentation du prophète devrait être licite. L’interdiction de représenter le prophète s’appuie sur la tradition des Hadidhs. Mais selon la même source, toutes les images, conformément à l’interdit judaïque (Exode XX, 4) sont proscrites.

Qu’on se contente de raisonner de raison naturelle :
1) si le Coran n’interdit pas la représentation du prophète, il ne peut interdire sa caricature. La condamnation de blasphème tombe. Reste seulement l’offense. Mais l’offense n’est pas un motif suffisant pour limiter la liberté d’expression dans une société laïque. 
2) Si les Hadiths interdisent la représentation du prophète, ils entraînent l’interdiction de sa caricature. Mais l’interdiction devant s’étendre, selon les mêmes sources, à toutes les images, l’islam devrait avec la même rigueur interdire la production, l’échange de toutes les images sur tous les supports, par tous les moyens technologiques modernes. 
3) Interdire (représenter le prophète) ce que n’interdit pas la révélation (le Coran) suppose le transfert de l’interdiction qui ne vaut que pour Dieu au prophète qui n’est qu’un homme. Mais adorer ce qui n’est pas Dieu à la place de Dieu, c’est ce qu’on nomme idolâtrie qui est, pour l’islam, le péché le plus irrémissible. 

Il est difficile d’adorer Dieu sans le support de la figuration. Aussi tout se passe comme si le prophète était pour les musulmans l’équivalent du Christ pour les chrétiens, à cette différence près que l’islam est un monothéisme qui théologise l’absence d’image, là où le christianisme est un monothéisme qui théologise l’image. L’islam adore (aussi) le prophète et interdit de le représenter : le christianisme représente Dieu dans la personne du Fils sans (prétendre) idolâtrer l’image. L’islam ou un christianisme inversé : adorer Dieu et le prophète en interdisant l’image de Dieu et du prophète, vs adorer le prototype (Dieu) par l’image du Christ sans adorer l’image. Aussi, les caricaturistes modernes, aussi irréligieux soient-ils quand ils caricaturent le Christ, se rangent-ils paradoxalement du côté des iconophiles qui ont triomphé de leurs opposants iconoclastes au second concile de Nicée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s