Sur le concept d’œuvre : œuvre, travail et monde chez H. Arendt

Sur le concept d’œuvre : œuvre, travail et monde chez H. Arendt (5 juin 2020)

Laurent Cournarie

Article intégral (23 pages) https://philopsis.fr/archives-auteurs/arendt/sur-le-concept-doeuvre-oeuvre-travail-et-monde-chez-h-arendt/

Qu’est-ce qu’une œuvre ? La question surprend. Mentalement, on aimerait la compléter, et spontanément on la complète en disant : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ? Une oeuvre, c’est une oeuvre d’art. Sans doute la question de l’œuvre trouve-t-elle dans l’art sinon sa résolution, du moins son lieu de problématisation privilégié. Peut-être même l’oeuvre d’art est-elle le modèle de toute oeuvre. L’oeuvre d’art est oeuvre eminenter. C’est dans l’oeuvre d’art que l’oeuvre réalise son essence d’oeuvre. Résistons pourtant, pour commencer, à la réduction (séduction) de l’œuvre à l’œuvre d’art. Qu’est-ce donc qu’une oeuvre en tant qu’oeuvre ? Mais comment s’orienter vers cette question sans l’appui de la référence à l’art ? Est-on certain que l’intelligence de l’oeuvre ne soit pas implicitement prélevée sur celle de l’œuvre d’art ? Penser l’essence de l’oeuvre (oeuvre en tant qu’oeuvre) n’est-ce pas toujours, même implicitement, penser à (partir de) l’oeuvre d’art ? Le concept d’oeuvre en tant qu’oeuvre est un concept dérivé et en quelque sorte privatif : c’est le concept d’oeuvre d’art, moins le concept de l’art.
Mais après tout, le contraire est tout aussi vrai. Car la notion d’oeuvre d’art est composée : c’est même un jugement condensé : œuvre “de l’art” ― qu’on peut interpréter différemment : 1) œuvre qui est “faite avec art” (ouvrage d’art) ; 2) œuvre qui prétend à la beauté artistique (objet esthétique) ; 3) œuvre qui appartient au domaine de l’art (objet d’art). On peut analyser la notion “oeuvre d’art” ainsi : genre, “œuvre” ― ergon en grec, opus en latin, work en anglais, werk en allemand, et “art” différence spécifique. L’oeuvre d’art ne peut pas être la vérité de l’oeuvre puisqu’elle en est une espèce ou une forme. L’œuvre d’art n’est pas l’origine de l’œuvre, le lieu de sa provenance, mais un type ou un mode de l’œuvre.
Ainsi il y a toutes sortes d’oeuvres : les oeuvres d’art, mais aussi les ouvrages d’art, artisanal ou technique, et bien d’autres choses encore, comme le révèle le langage ordinaire. On parle des oeuvres intellectuelles ou de l’esprit, des bonnes ou mauvaises oeuvres (christianisme), des oeuvres caritatives ou sociales. Ce qui rassemble ces différentes significations ou ces différents usages du mot “oeuvre”, c’est l’idée de “faire”. L’oeuvre est le résultat d’un certain “faire”, d’une activité productrice. L’artiste produit une oeuvre. Mais c’est également le cas pour l’écrivain, ou le penseur, et même le chef d’entreprise. Il y a l’oeuvre de l’artiste, de l’écrivain et aussi de l’entrepreneur. L’entrepreneur est créateur d’entreprise, ou l’entreprise est l’oeuvre de l’entrepreneur. Rien n’oblige, sinon peut-être un préjugé philosophique, à réduire l’oeuvre à l’oeuvre d’art, la création à la production artistique. La volonté d’entreprendre est aussi une volonté créatrice qui engendre quelque chose de nouveau qui est censé survivre à son entrepreneur. L’oeuvre est donc simplement l’objet produit par une activité, et cet objet peut être intellectuel, matériel, ou institutionnel. Mais comment qualifier l’activité qui est à l’origine de l’oeuvre ?
La question peut trouver deux réponses. La première a été spontanément retenue : l’oeuvre est le résultat d’une activité de production. Mais le langage courant atteste un autre champ sémantique de l’oeuvre qui relève de l’action : l’oeuvre du diable désigne ce qui est dû à l’action du diable. OEuvrer signifie mettre en action, en pratique, en application (mise en oeuvre, mettre main à l’oeuvre, être à pied d’oeuvre). Une oeuvre désigne toute action ou tout ensemble d’actions accomplies par un sujet en vue d’un certain résultat. Autrement dit, l’oeuvre est toujours un produit. Mais ce produit ou ce résultat peut être engendré par deux activités que la langue et la pensée grecque distinguent : activité proprement productrice ou poièsis et activité pratique ou praxis. Or s’il y a une différence de nature entre produire et agir (faire en produisant et faire en agissant) alors l’oeuvre qui en est le résultat sera également de nature différente. Le bilan de cette première analyse serait donc qu’à la place d’un concept (l’oeuvre), on en aurait deux : l’oeuvre produite et l’oeuvre agie.
C’est pourtant ce que le recours à l’étymologie indique (cf. Vocabulaire européen des philosophies, « Œuvre »). “Œuvre” appartient à la vaste famille des mots associés à la racine indo-européenne *op-, qui exprime l’« activité productive ». C’est cette racine qu’on retrouve en latin :
Ops, opis : abondance ― d’où copia, ressources, richesses
Opus, operis : travail et produit du travail ― d’où opifex : ouvrier, artisan et le féminin
opera : activité, soin.
L’autre nom racine est * werg qui désigne l’action, d’où en grec :
Ergon : tâche, oeuvre
Energeia : acte, activité
Organon : outil, organe
Ergazomai : travailler
― et en allemand et en anglais : werk, work.
Ainsi ce qui permet le rapprochement des deux sens, c’est la référence commune au travail : opus c’est le travail et/ou son résultat : work, werk c’est l’ouvrage et/ou le travail qui en est la cause.
Autrement dit, le concept d’oeuvre en appelle trois autres : production (poièsis), action (praxis) et travail. Elle circule entre les trois pour les rapprocher. On dira ainsi qu’une oeuvre est le résultat d’une activité productrice ou pratique, elle-même comprise toujours comme un certain travail, ou plus simplement : est une oeuvre le produit d’un certain travail, que le travail soit une action (c’est-à-dire la mise en oeuvre d’un ensemble de moyens en vue d’une fin) ou une production (c’est-à-dire la fabrication d’un objet). Cette équivalence de l’oeuvre et du travail est attestée partout. “Œuvrer” a toujours été synonyme d’agir et de travailler. Le premier synonyme d’oeuvre est : travail. Viennent ensuite, ouvrage, action, besogne, entreprise,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s